Salle de presse

19.12.2018 - Myral

5 500 m² de façades, amiante & BIM : un projet d’envergure pour Myral
Les 83 logements collectifs et les 26 maisons individuelles de l’ensemble résidentiel Jean-Jacques Rousseau au Mans (72) ont été au cœur d’un ambitieux projet de rénovation.

Photos Communiqué

5 500 m² de façades, amiante & BIM : un projet d’envergure pour Myral

Les 83 logements collectifs et les 26 maisons individuelles de l’ensemble résidentiel Jean-Jacques Rousseau au Mans (72) ont été au cœur d’un ambitieux projet de rénovation. La mission : rénover thermiquement ces bâtiments avec une contrainte supplémentaire : celle de la pose d’une ITE sur support amianté. Le chantier s’est parfaitement déroulé et est désormais achevé grâce à l’utilisation du BIM et grâce à une parfaite coordination des acteurs : bailleur, maître d’œuvre, entreprise de pose et Myral.

Un projet d’envergure

Le cahier des charges du bailleur social Valloire Habitat consistait à réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique des différents bâtiments afin d’améliorer le confort des habitants et de diminuer les charges liées à la consommation de chauffage.
L’objectif était donc de baisser l’étiquette énergétique de ces logements des années 80 pourvus d’un DPE de D pour les logements individuels et d’un DPE de C pour les logements collectifs.  Grâce à l’emploi de la solution Myral, l’ensemble résidentiel est passé à un DPE entre B et C selon l’orientation des logements.
Avec ses 5 500 m² correspondant à deux immeubles en R+3 et une vingtaine de maisons, le projet était ambitieux mais la facilité de pose de la solution Myral a permis au chantier de se réaliser rapidement faisant la satisfaction de la société de pose ISORE BATIMENT. D’après le conducteur de travaux, le gain de temps est de 30% par rapport à la pose d’un bardage métallique classique en raison, notamment, de l’absence d’ossature à poser.

TRAITEMENT DES FACADES AMIANTEES

La nouveauté pour ISORE BATIMENT, qui avait déjà mis en œuvre des panneaux Myral, venait du support ayant pour spécificité d’être amianté. Sur le chantier, les ouvriers ont pour la première fois utilisé le système de cloche MYRAL qui s’est révélé très efficace.  Il s’agit d’une cloche d’aspiration brevetée qui s’adapte au mode de pose en vêture/vêtage des panneaux M32 et M62. Cette technique permet d’effectuer un percement dans le support contenant de l’amiante sans dispersion des poussières nocives. David Le Naourès, conducteur de chantier de l’agence d’architecture C2V, reconnait avoir été impressionné par cette méthode. « Tout a été rapide et très bien géré. On croise très souvent des façades amiantées sur nos chantiers. Cette solution est une bonne alternative au désamiantage surtout si les murs sont un peu détériorés. Dans ce cas, le recouvrement est une bonne solution. »

Une gestion en BIM

Si le chantier a été aussi efficace, c’est également grâce à sa gestion en BIM par l’entreprise ISORE BATIMENT qui a mis en place un processus permettant de faire du BIM en réhabilitation. La société travaille avec un drone qui, avec la photogrammétrie, fait un relevé de l’existant pour pouvoir ensuite modéliser le bâtiment.
C’est sur cette base modélisée que les techniciens peuvent dessiner les isolations, les bardages, les ossatures. Cela permet d’identifier immédiatement les défauts de l’ensemble, de ne pas les découvrir au moment du chantier et de commander sur-mesure les parements sans aucun risque d’avoir à les recouper sur le chantier.  Avec un relevé précis, les équipes d’ISORE BATIMENT ont eu moins de découpes. « On a pu donner à Myral la quantité exacte de panneaux souhaités. »
Une gestion de projet exemplaire, au cours duquel tous les partenaires ont avancé main dans la main, afin d’offrir un confort réhaussé à tout un quartier !

 

les derniers communiqués Myral