Leborgne · 25 Juin 2020 · Actualité

Florence Hocq, DG Leborgne : «Créer un modèle durable où la santé de celui qui habite, comme celle de celui qui construit, est centrale»

1 min de lecture
Partager cette info

Au moment où notre pays sort progressivement de la crise sanitaire mais doit faire face à ses conséquences économiques, la directrice générale de Leborgne s’exprime. Depuis le siège savoyard de l’entreprise, où la majorité des effectifs a repris l’activité, elle fait le point sur la gestion de cette période inédite, sur ses conséquences et sur les perspectives avec la volonté de s’appuyer sur « nos gammes d’outils performants, notre proximité avec les clients et notre sens de l’innovation… »

Comment Leborgne a passé la crise sanitaire que nous avons vécue

Florence Hocq : Nous l’avons affrontée au jour après jour, en nous adaptant à la situation et en essayant de prendre les mesures qui s’imposaient. Tout en faisant évidemment de la santé de nos équipes une priorité, notre objectif a été d’ajuster le plus possible nos moyens aux besoins exprimés par nos clients. C’est pour cette raison, que nous avons maintenu les livraisons de nos outils et assuré la continuité de service en télétravail. La production au sein de l’usine d’Arvillard a cessé 4 semaines et a repris progressivement dès le mois d’avril en suivant le plan de reprise d’activité établi avec le comité hygiène et sécurité interne. Aujourd’hui, tout se passe bien, chacun joue le jeu en respectant les nouvelles consignes. Le point positif est que nous n’avons eu à déplorer aucun cas de Covid-19 au sein des effectifs.