Propellet · 17 Novembre 2021 · Communiqué

Le granulé de bois a de la ressource !

3 min de lecture
Partager cette info
Le granulé de bois a de la ressource !

Dans le contexte économique actuel, tendu sur les matières premières, Propellet tient à rappeler que la production française de granulé augmente chaque année.

Elle est passée de 50 000 tonnes en 2005 à 435 000 tonnes en 2010 et à 1,7 millions de tonnes en 2020. D’ici 2023, de nouvelles capacités de production d'1 million de tonnes sont attendues.

Par son développement continu, la filière française de fabrication de granulés bois permet à notre pays de rester largement autosuffisant pour ce combustible renouvelable.

La matière première du granulé est constituée de résidus de bois. La croissance de la demande en bois de construction français a dynamisé l'activité des scieries qui génèrent donc plus de sciures et de chutes pouvant être transformées en granulé. La ressource en matières premières est donc abondante, d'autant plus que les autres industries consommatrices de ces produits connexes de scieries utilisent de plus en plus de bois recyclé (fabrication de panneaux) ou réduisent leur nombre d'unités (pâte à papier).

Par ailleurs, la volonté publique de sortir des énergies fossiles et d'améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments est favorable au développement des solutions de chauffage au granulé. Si le nombre d'utilisateurs est appelé à se multiplier les consommations par foyer diminueront grâce à la meilleure isolation thermique des résidences. En d'autres termes, plus de granulé permettra de chauffer beaucoup plus de ménages.

Des variations modérées de prix

Dans tous les pays d'Europe, le prix du granulé oscille chaque année entre celui des promotions estivales, destinées à étaler les livraisons, et celui dit "de saison". Au-delà de ces variations périodiques, le prix du granulé est celui d'un marché libre, où se rencontrent l'offre et la demande. Il s'élève les années à climat froid, quand la demande est très forte et que l'offre se mobilise au maximum, avec des surcoûts en fabrication comme en logistique.  Les prix baissent quand les saisons de chauffe sont douces. Les variations des prix moyens restent très modérées en comparaison de celles de toutes les autres énergies.

Le marché du granulé à l'automne 2021

Chez nos voisins européens

Le granulé est un combustible soumis à une norme exigeante (ISO 17225-2) qui facilite son commerce international et la concurrence entre les pays acteurs de ce marché. La France est majoritairement autosuffisante, alors que l'Italie est importatrice, la Belgique exportatrice, l'Allemagne et l'Autriche, étant actives à l'export comme à l'import. 

En France

En France, les ventes de chaudières et de poêles sont en forte progression et la demande de combustible s'accroit mais notre pays dispose d'un atout important : la tradition de constituer des stocks de granulé par ses producteurs.

Ces réserves des fabricants français sont aujourd'hui loin d'être vides mais elles sont inégalement réparties et certains distributeurs peuvent peiner à réaliser de nouveaux achats.  

L'offre pour le consommateur final

Au-delà des précautions prises par les producteurs nationaux, la diversité des distributeurs, de leurs modèles d'achat, de stockage et de commercialisation, assure la sécurité d'approvisionnement des consommateurs. Ces derniers évoluent chaque année dans leurs comportements. Après un long printemps frais, dans l'ambiance anxiogène créée par la flambée des prix des énergies fossiles et de l'électricité, certains utilisateurs finaux, plus nombreux cette année, ont constitué leurs propres stocks, plus tôt et en plus grandes quantités qu'en 2020.

En France, en cette mi-novembre 2021, l'offre de granulé est présente, en quantités suffisantes. Une part importante de la demande de début d'hiver a déjà été servie, plus tôt que les années précédentes. Les opérateurs du marché résorbent les tensions pouvant surgir çà et là. Le consommateur peut exercer sereinement son choix : une vaste offre de granulé de bois se présente à lui.