Saint-Gobain · 29 Juin 2021 · Communiqué

Le vitrage Eclaz One au coeur d'un projet alpin

3 min de lecture
Partager cette info
Le vitrage Eclaz One au coeur d'un projet alpin

A Serre-Chevalier, non loin du Parc National des Ecrins, se trouve l’atelier d’ébénisterie Monts & Merveilles, une entreprise au carrefour de la création d’intérieur et de l’ébénisterie d’exception. Le propriétaire Clément Goudet, ébéniste menuisier de profession et originaire de la région, est revenu s’installer sur ses terres natales après 10 ans de métier et une expérience en architecture d’intérieur à Paris.

Pour accueillir sa nouvelle activité, il a souhaité un bâtiment durable de 800 m2 à faible dépense énergétique, pleinement ancré dans son environnement. Le chef d’entreprise souhaite un atelier ouvert sur l’extérieur afin d’offrir à ses salariés un espace de travail agréable, avec une grande luminosité. L’Atelier, aux allures de chalet, est lové en plein cœur de la vallée. Sa façade, en bardage bois, est rythmée par de grandes ouvertures vitrées, offrant un habile mélange entre une ambiance chaleureuse et un rendu très contemporain. Pour les menuiseries de cet atelier, le vitrage Saint-Gobain ECLAZ ONE s’est rapidement imposé comme une évidence. Grâce à son isolation thermique renforcée et à sa grande transparence, source de lumière, il répondait parfaitement aux attentes du propriétaire.

Un Atelier lumineux, ouvert sur l’extérieur

Afin d’encourager ses clients à se projeter dans leurs futurs projets, Clément Goudet a imaginé son atelier comme un chalet haut de gamme, accueillant et chaleureux, avec une imposante charpente en mélèze et une ossature bois labélisées bois local.

L’espace est organisé selon les deux savoir-faire de l’entreprise : le premier niveau est occupé par les ateliers de productions et le deuxième est réservé aux architectes d’intérieur. Grâce aux nombreuses ouvertures latérales et à la grande façade vitrée à l’arrière du bâtiment, les collaborateurs bénéficient de conditions de travail optimales, avec un fort apport en luminosité naturelle pour les ateliers de production ainsi que d’une vue imprenable sur les montagnes pour les architectes au premier étage.

Clément Goudet souhaitait que la grande façade vitrée puisse assurer le lien avec l’atelier depuis l’extérieur, en se faisant oublier et en créant une perspective sur la charpente du bâtiment, que les passants peuvent apercevoir depuis la route.
Le verre ECLAZ ONE de Saint-Gobain a été sélectionné pour sa grande transmission lumineuse et son esthétique associées à des profilés en acier très fins. Ce dernier permet un rendu naturel, fidèle aux couleurs de la nature environnante, et procure un reflet homogène sur l’ensemble des panneaux de la dalle extérieure.

Un vitrage performant pour un climat de montagne

La grande surface vitrée de la façade sur un bâtiment implanté dans un climat très froid était un défi majeur pour cette construction, que Clément Goudet voulait économe en énergie. Avec un coefficient de transmission thermique amélioré de 10% par rapport au double vitrage performant habituel, le vitrage ECLAZ ONE a permis de répondre à cet impératif. Grâce à son isolation thermique renforcée et à sa haute transmission lumineuse (80%) pour optimiser l’apport naturel de la chaleur solaire, il permet de réduire les frais de chauffage. Le bâtiment a été conçu selon la RT 2012 avec une étanchéité à l'air performante et une faible consommation d’énergie. La grande transparence du vitrage ECLAZ ONE, apporte aussi un confort visuel et une grande luminosité aux salariés de l’Atelier afin de leur permettre de travailler dans des conditions optimales. Ils profitent ainsi d’un apport important de luminosité naturelle, avec des bénéfices sur la qualité de vie au travail, une humeur améliorée et une plus grande productivité.

Pour en savoir plus sur le vitrage ECLAZ ONE, et la gamme ECLAZ consulter la fiche produit.

Consulter les photos du projet ©Thibaut Blais

Concepteurs : Architecture Gilles Garrigou et Clément Goudet