LEC · 20 Juin 2012 · Communiqué

LEC : Des lanternes de cheminots à LED pour éclairer, baliser et scénographier !

4 min de lecture
Partager cette info

LEC : mise en lumière d’un tunnel ferroviaire reconverti en voie verte cyclable et piétonne.

Inspirés des lanternes de cheminots du siècle dernier, les luminaires à LEDs imaginés par l’Atelier Lumière et réalisés par LEC associent éclairage pour les déplacements, balisage pour la signalisation et scénographie de couleurs différentes pour animer la traversée. Le bureau d’études de LEC a répondu aux exigences de ce cahier des charges avec une réalisation unique et sur-mesure. L’entreprise LEC, spécialiste de l’éclairage à LED, illustre ainsi sa capacité de réponse pour des créations lumières ambitieuses, nécessitant un développement technique pointu. « La Promenade du Viaduc » est ouverte au public depuis l’été 2011.

Dans chaque lanterne, plusieurs effets lumineux !

6 mois de développement ont été nécessaires à LEC pour réaliser les 2 modèles de lanternes. Sur la base d’un design identique, chacun des 50 luminaires associe deux effets distincts : balisage et éclairage périphérique, ou balisage et éclairage elliptique. Ces effets lumineux sont rendus possibles grâce à la souplesse d’utilisation des LEDs et à l’expertise LEC pour les combiner et obtenir des résultats optiques prédéfinis.

Un éclairage elliptique pour la circulation à pieds et à vélo

Diffusé par la partie inférieure de la lanterne, cet éclairage extensif blanc est destiné à la circulation du tunnel. Contribuant aussi à l’aspect lanterne de cheminot, des volets « coupe-flux » stoppent le faisceau lumineux au niveau des éclairages périphériques. Ainsi chaque effet lumineux est confiné dans un périmètre précis.

Cet éclairage est obtenu grâce à 6 LEDs de 3 Watt.

Un éclairage périphérique en arc-de-cercle pour créer un effet de défilement

L’objectif était d’obtenir un arc de lumière d’intensité identique du sol jusqu‘au haut de la voûte. De nombreux réglages, ajustements et tests in-situ ont été nécessaires pour parvenir à ce résultat. La combinaison de plusieurs LEDs, de couleurs différentes dans chaque lanterne, a permis d’obtenir un effet de dégradé sur l’ensemble de la réalisation. (cf. Schémas)
Cet effet lumineux a été réalisé grâce à 12 LEDs de 3 Watt associées à des optiques spécifiques.

Un balisage vert permanent pour la signalisation

Obtenu grâce à une lentille dite « de Fresnel », qui équipait certaines lampes de cheminots, ce point lumineux donne l’impression d’être le même de l’entrée à la sortie du tunnel. En réalité les LEDs plus ou moins intenses ont été choisies et placées avec minutie, selon la proximité avec la lumière de jour. Elles assurent ainsi une continuité visuelle homogène tout au long du tunnel, conformément aux exigences du concepteur lumière.

Réalisé grâce à une LED de 1 ou 3 Watt.

Adaptation aux contraintes du lieu

Un tunnel est naturellement soumis à l’humidité et à la poussière, les lanternes ont donc été rendues étanches pour une durée de vie optimale. La fixation de la lanterne sur le haut de la voûte est réalisée avec une barre transversale fixe, ne perturbant pas l’effet lumineux. La peinture de la lanterne a été choisie pour s’harmoniser avec l’ambiance générale. Enfin, l’intensité lumineuse est différente selon l’emplacement des lanternes pour obtenir un effet lumineux uniforme dans tout le tunnel.

Une installation lumière très économique

Les projets d’éclairages extérieurs favorisent de plus en plus l’utilisation de LEDs car elles combinent souplesse de mise en oeuvre, longue durée de vie et économie d’énergie. Dans le cadre de « La Promenade du Viaduc », la puissance globale de l’installation lumineuse représente 1526 Watt, soit l’équivalent d’un radiateur électrique ! La durée de vie de l’installation est évaluée à 70 000 heures d’utilisation, soit environ 3 000 jours d’utilisation en continu… Des détecteurs de présence ont été installés pour que l’éclairage ne se déclenche qu’en présence de visiteurs. Seul le balisage vert est éclairé en continu, son alimentation est issue de panneaux solaires.

Historique du projet

Cette ancienne ligne ferroviaire de 60 kilomètres reliait autrefois Le Vigan (Gard) à Tournemire (Aveyron). 11 années de travaux et 14 entreprises ont été nécessaires pour sa construction jusqu’en 1895. Le service voyageur comprenait 3 trains par sens. En 1922, la ligne transportait 372 voyageurs et 33 000 tonnes de marchandises par jour. En 1939, le service
voyageur fut supprimé, le trafic marchandises subsista jusqu’en 1951. Le Conseil Général fit l’acquisition de cette voie en juin 2007 avec le projet de réaliser une voie verte entre Arrê et Molières Cavaillac.

Questions à Pierre Nègre de l’Atelier Lumière, concepteur lumière du projet.

“Pourquoi choisir LEC ?"

LEC a la capacité et les compétences pour concevoir des produits spéciaux. Ils savent adapter une réponse sur-mesure, même avec des petites quantités. Notre proximité géographique simplifie nos échanges au quotidien !

"Comment collaborez-vous avec eux ?"

Un projet lumière, c’est avant tout une idée et un concept lumière, nous cherchons ensuite la façon dont nous pourrons aboutir techniquement le projet. En tant que fabricant, LEC intervient donc en second temps. Nous arrivons chez eux avec nos idées de rendus et nos croquis; ils se chargent de nous aider à développer les solutions techniques…

"Le choix des LEDs était-il évident ?"

L’utilisation de la technologie LED devient de plus en plus fréquente, car ses performances arrivent à maturité. Elles permettent un choix de couleur important, un encombrement minime, une maintenance réduite et une souplesse de fonctionnement incomparable avec les lampes à décharge utilisées habituellement en éclairage public. ”